Face à la crise énergétique attendue cet hiver, InVivo accélère son plan de sobriété énergétique 2025

02 septembre | 2022

Face à la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine et redoutée par l’ensemble de l’Europe, et à la demande expresse de la Première Ministre de réduire de 10 % la consommation d’énergie des entreprises dès les prochaines semaines.

Siège d'InVivo

Le groupe InVivo, deuxième groupe agricole européen, renforce la mobilisation de l’ensemble de ses métiers : agriculture, malterie, meunerie, boulangerie industrielle, jardinerie, négoce et vin.

Société à Mission depuis 2020, convaincu que l’agriculture est une solution au dérèglement climatique, le groupe InVivo a fait de la RSE un de ses principaux moteurs de progrès depuis 2013 et ses filiales améliorent déjà leurs pratiques en continu.

Pour autant, le groupe se saisit de cette nouvelle crise comme d’une opportunité pour challenger plus fortement encore ses métiers sur la question de l’énergie ; il a d’ores et déjà mis en place une cellule de crise énergie, qui travaillera en lien étroit avec le comité énergie et les référents énergie du groupe.

La cellule de crise énergie du groupe s’est réunie pour la première fois, et pour une durée indéterminée, dès cette semaine pour identifier avec les référents énergie groupe et métiers de quelle façon réduire encore les consommations énergétiques, pour atteindre au moins les 10 % plébiscités par le gouvernement.

« Après la crise COVID, nous voici face à une crise énergétique sans précédent, et nous comptons l’affronter avec la même philosophie : en faire une opportunité pour améliorer encore nos pratiques. C’est pourquoi nous nous sommes immédiatement mobilisés pour constituer la cellule de crise qui pilotera l’élaboration, la mise en place et le suivi de notre nouveau plan de sobriété énergétique 2025. En étant présent sur toute la chaîne alimentaire, du champ à l’assiette, nous souhaitons également engager nos parties prenantes sur cette question de l’énergie : nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires. » indique Thierry Blandinières, directeur général du groupe InVivo.

Au niveau du groupe, l’une des mesures fortes déjà en place est le télétravail, imposé à hauteur de 50 ou 60 % pour tous les collaborateurs éligibles suite à la Nouvelle Organisation du Travail mise en place post-COVID. Le déploiement de cette mesure auprès des 6000 collaborateurs des métiers Soufflet, récemment intégrés, va être accéléré.

En parallèle, un ensemble de décisions immédiates ont été prises pour l’ensemble des sites administratifs du groupe :

  • Remonter les consignes de température de la climatisation et baisser les consignes de chauffage de 2° (1° de moins = 7 % d’économie) la journée. Baisser les consignes de température la nuit et les week-ends.
  • Eteindre (plutôt que mettre en veille) tous les équipements électriques les soirs et week-ends : les écrans (en veille -70 % / éteint -100 %), les prises multifonctions, les machines à café, fontaines à eau, etc.
  • Réduire les temps des minuteries d’éclairage et multiplier les détecteurs de présence.
  • Des réflexions vont être lancées avec les propriétaires des sites en location afin d’établir les pistes d’économies sur les parties communes.

 

Quelques engagements métiers

InVivo Retail

95 % des 1200 magasins Jardiland et Gamm vert ne sont pas climatisés et seul 1/3 des surfaces de vente sont chauffées. Sur les zones fermées (zone serre chaude, animalerie, art de vivre, magasin, caisses), la baisse immédiate des consignes de chauffage est de 2°C (de 19°C à 17°C). Les magasins vont également bénéficier de la mise en place de destratificateurs d’air dans la partie serre chaude, et un renouvellement des équipements obsolètes de chauffage est programmé sur les prochaines années.

Concernant l’éclairage, les magasins bénéficient d’un apport important de lumière naturelle la journée grâce aux serres, permettant de limiter l’éclairage artificiel, et la coupure des enseignes lumineuses extérieures dès la fermeture du magasin est déjà en place. Les luminaires existants vont être remplacés par un éclairage LED : des tests déjà effectués permettant d’évaluer des économies de 20 à 30 % selon la taille et le profil magasin.

Afin de répondre encore mieux aux enjeux de stratégie énergétique et environnementale du groupe, InVivo Retail a fait le choix de mettre en place Citron® Energie, une plateforme digitale permettant de suivre les consommations de chaque point de vente en temps réel afin de détecter et corriger immédiatement les anomalies de consommation des sites, mais aussi d’analyser les données de consommation, de facturation et de gaz à effet de serre.

 

Agriculture

La campagne de séchage connaîtra une baisse de 40 à 50 % de la consommation de gaz (-25 GWH) par rapport à N-1 et une baisse de la consommation électrique associée. Cela est notamment dû à la baisse de 20 % de collecte des produits d’automne.

Des engagements sont d’ores et déjà pris pour réduire fortement les opérations dans les silos cet hiver (ventilation, nettoyage, calibrage) et stopper les opérations de nuit. Une sensibilisation aux bonnes pratiques de ventilation et d’usage des circuits de manutention permettra également de générer une réduction des consommations. Le remplacement des chauffages en place au profit de climatisations réversibles dans les bureaux des silos permettra de diviser par trois la consommation d’électricité.

 

Transports 

La baisse de la collecte va générer une baisse des transports de 20 % (pour emmener les marchandises humides aux séchoirs) : 7000 voyages en moins, soit environ 100 000 L de gasoil économisés (3 % de la consommation annuelle de Soufflet Transport). Le renforcement des formations à l’écoconduite des chauffeurs poids lourds avec 19 chauffeurs formés en 2022/23, engendrera une économie de 23 000 L de gasoil (0,7 % de la consommation annuelle).

 

Voir le communiqué de presse

 

Les actualités recommandées